Tous les textes de Benny et ses amis !

Derniers sujets

» Anna G.
Jeu 6 Oct - 17:50 par Benny

» Cendres de vie
Ven 30 Sep - 12:56 par Benny

» Je le garde pour moi
Dim 24 Juil - 8:39 par Benny

» Pour le temps qu'on se donne
Mar 5 Juil - 13:38 par Benny

» L'élan
Ven 3 Juin - 11:54 par Benny

» Selfie-me
Ven 3 Juin - 9:12 par Benny

» Défondation
Jeu 12 Mai - 12:40 par Benny

» Le droit au bonheur
Ven 6 Mai - 7:45 par Benny

» Après toi
Jeu 14 Avr - 12:30 par Benny

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 81 le Mar 19 Avr - 13:09

Connexion

Récupérer mon mot de passe


L’âne à « t’aime » (inédit)

Partagez
avatar
Benny
Admin

Messages : 243
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Si près de ceux qui me lisent...

L’âne à « t’aime » (inédit)

Message par Benny le Dim 8 Aoû - 14:46

A toi qui n'est plus venue
Me laissant me confondre au soir
Tu es toujours bienvenue
Sauvons ce qui reste de notre histoire


Je ne suis que ton ombre et celle de la mienne
Je suis ton ombre puisque la mienne
Est si loin de toi si peu sereine

Je te hais, je te hais, je te h-aime
Bien que tes rires ne soient plus les mêmes
Je te hais, je te hais, je te h-aime
Quels souvenirs me valent cet anathème ?
Je te hais, je te hais, je te h-aime
La peine me rend âne à thèmes, à tics si tristes
Ta bourrique qui demande encore un tour de piste
Je te hais, je te h-aime quand même

Je ne suis que ton ombre et celle de la mienne
Je suis ton ombre quoiqu’il advienne
Et si loin de toi si peu sereine

Je te hais, je te hais, je te h-aime
Bien que tes rires ne soient plus les mêmes
Je te hais, je te hais, je te h-aime
Quels souvenirs me valent cet anathème ?
Je te hais, je te hais, je te h-aime
La peine me rend âne à thèmes, à tics si tristes
Ta bourrique qui demande encore un tour de piste
Je te hais, je te h-aime quand même


Et je pardonne, je déraisonne
Sourd à leurs alarmes
Qui raisonnent, je déconne
Lourdes sont les larmes
Et ça t’étonne ?
Que je ne puisse oublier après l’orage
Que tu retiens mon pauvre cœur en otage
Toute ma raison me crie de t’effacer
Mais mon Amour je ne saurais cesser
De guetter ton retour, de t’appeler
Si ce n’est vers toi, je ne sais où aller
Que sous ta fenêtre t’implorer
Attendre et encore m’indigner
De ton indifférence souveraine
La laisseras-tu être reine ?

Je te hais, je te hais, je te h-aime
Bien que tes rires ne soient plus les mêmes
Je te hais, je te hais, je te h-aime
Quels souvenirs me valent cet anathème ?
Je te hais, je te hais, je te h-aime
La peine me rend âne à thèmes, à tics si tristes
Ta bourrique qui demande encore un tour de piste
Je te hais, je te h-aime quand même

By Benny

    La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 18:27