Tous les textes de Benny et ses amis !

Derniers sujets

» Anna G.
Jeu 6 Oct - 17:50 par Benny

» Cendres de vie
Ven 30 Sep - 12:56 par Benny

» Je le garde pour moi
Dim 24 Juil - 8:39 par Benny

» Pour le temps qu'on se donne
Mar 5 Juil - 13:38 par Benny

» L'élan
Ven 3 Juin - 11:54 par Benny

» Selfie-me
Ven 3 Juin - 9:12 par Benny

» Défondation
Jeu 12 Mai - 12:40 par Benny

» Le droit au bonheur
Ven 6 Mai - 7:45 par Benny

» Après toi
Jeu 14 Avr - 12:30 par Benny

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 81 le Mar 19 Avr - 13:09

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Semaine dernière(inédit)

Partagez
avatar
Benny
Admin

Messages : 243
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Si près de ceux qui me lisent...

Semaine dernière(inédit)

Message par Benny le Jeu 14 Oct - 15:34

Avec exactement une semaine de retard.
Refrains sur un air librement inspirés des couplets de "Les regrets" d'Alain Souchon(Voir ici)
A l'être qui...


Jaques à dit « avant-dernier jeudi »
Qui me souffle un vent de panique,
D’où me vient l’idée pathétique ?
Alors que se ramène le vendredi
Faisant de mon ventre une brique
Dure comme ton cœur est apathique
Passe le weekend autour du samedi
A coups de danses peu catholiques
Inspirées par mes sirènes éthyliques

Entre deux assauts de mes peines,
J’aimerais apprendre que tu reviennes, tu reviennes
T’entendre le dire d’une voix sereine
Hélas, je doute que tu comprennes, qu’tu retiennes
Que si je pleure dans mes poèmes
C’est que je doute, quoiqu’il advienne, qu’tu ne reviennes
Même s’il ne m’restait qu’une semaine, une semaine,
Une semaine à vivre

Il m’a plu de me dire « dernier lundi »
Teintant l’décompte d’un côté ludique
Qui chasserait les pulsions mystiques
Que dire sur ce pauvre petit mardi
D’une morosité fantastique
Je classe, je range, je m’y applique
Comme un malaise surgit le mercredi
Plus que « stone » le monde est plastique
Il change, qu’importent les vies qu’il pique

Et plein sursaut de mes veines,
J’aimerais apprendre que tu reviennes, tu reviennes
L’entendre à temps, d’une voix sereine
Hélas, je doute que tu comprennes, qu’tu retiennes
Que si je pleure dans mes « je t’aime »
C’est qu’ils te restent quoiqu’il advienne, qu’il advienne
Même s’il ne m’restait qu’une semaine, une semaine,
Une semaine à vivre

Mais c’est jeudi, c’est le jour J, c’est jeudi
Adieux mes amis
C’est le jour que j’ai dit, c’est le jeudi
Je ne sais si demain est écrit
J’attends l’être qui… au jour J, aujourd’hui
Avant la nuit et vendredi.

S’il ne me restait qu’une semaine,
Chanterais-tu à perdre haleine
Les chants que je t’écris par dizaines ;
Chanterais-tu à mes persiennes
Autre chose que mon requiem,
Comme s’il ne restait qu’une semaine ?
Si je pleure dans mes « je t’aime »
C’est qu’il ne te reste qu’une semaine
Une semaine pour que tu reviennes, tu reviennes
Comme s’il ne restait qu’une semaine, une semaine,
Une semaine à vivre

Qu’importe l’heure, sera la mienne,
Mais je doute que tu reviennes, qu’tu comprennes
Se pourrait-il que tu m’retiennes,
Avant la prochaine, la prochaine semaine ?

By Benny


    La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 14:44