Tous les textes de Benny et ses amis !

Derniers sujets

» Anna G.
Jeu 6 Oct - 17:50 par Benny

» Cendres de vie
Ven 30 Sep - 12:56 par Benny

» Je le garde pour moi
Dim 24 Juil - 8:39 par Benny

» Pour le temps qu'on se donne
Mar 5 Juil - 13:38 par Benny

» L'élan
Ven 3 Juin - 11:54 par Benny

» Selfie-me
Ven 3 Juin - 9:12 par Benny

» Défondation
Jeu 12 Mai - 12:40 par Benny

» Le droit au bonheur
Ven 6 Mai - 7:45 par Benny

» Après toi
Jeu 14 Avr - 12:30 par Benny

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 81 le Mar 19 Avr - 13:09

Connexion

Récupérer mon mot de passe


L'hallali d'hier (inédit)

Partagez
avatar
Benny
Admin

Messages : 243
Date d'inscription : 02/06/2009
Localisation : Si près de ceux qui me lisent...

L'hallali d'hier (inédit)

Message par Benny le Sam 11 Sep - 16:24

J’ai rompu toutes ces longes bridant mes avis
Ecru le ciel, sol givré sera mon lit, sera mon lit
Je n’ai rien vu pour prolonger mes envies
Tous ces poids seront mon hallali, mon hallali


Injuste, adorée la vie qui me noie
Un jour à dorer pour qu’on me voie
Jusqu’à l’orée donner de la voix
Jusqu’à l’orée, où tu me vois
Me pendre dans mes « soi »
Me perdre dans l’émoi qui soit
Soie là, pour les « moi »
Soi là pour les mois
Ou raisonnera mon hallali
Le dernier cri qui me lie à la vie
Le dernier cri retentit : « hallali »

J’ai bu tous les mensonges de la vie,
Tous ses poisons jusqu’à la lie, jusqu’à la lie
Je n’ai rien vu pour prolonger mes envies
Tous ces poids faisant mon hallali, mon hallali


J’aime les petits matins d’hivers
Blêmes et rudes réveils solitaires
Des passants emmitouflés de leurs calvaires
Passent, se voient sans en avoir l’air
Aux quais les bateaux gelés sur l’eau prisonnière
Attendent de revoir l’au-delà d’outre-mer
Moi aussi je m’en vais en croisière
Ecoutez dans le port raisonner la corne amère
C’est mon hallali, mon hallali au débarcadère
Un dernier cri face contre terre, hésitation… marche arrière
Me laissez pas prendre froid j’ai tant à faire
Et si je peux j’oublierais le passé et ses concerts
Ses hallalis, mon hallali
Il est mort comme les autres jours crièrent
S’en va sans luire, là, là… lui
Il est mort le mauvais jour, il est mort… « Hier »
Que vienne demain, je ne crierais guère
Qu’un peu pour faire le fier
Mais nul hallali si demain luit
Nul hallali…comme hier fuit


J’ai su tous les songes qu’on nous ravit
Et ces fois où mon âme palie, rien n’y pallie
Je n’ai rien vu pour renoncer. A demain, ma vie
Tous ces poids seront son hallali, son hallali

J’ai tu tous les mensonges de l’ennui,
Tous ses poisons jusqu’à la lie, jusqu’à la lie
Je n’ai rien vu pour renoncer à l’ « en vie »
Malgré les poids faisant mon hallali, mon hallali.

By Benny


Dernière édition par Benny le Sam 11 Sep - 16:45, édité 1 fois (Raison : inversion de mots)

    La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 19:10